En résumé :

J'ai maigris jusqu'à 88,3 kg , soit -6kg en un peu plus d'un mois.

J'étais contente, tres contente !

corps femme

S'en ait suivit une période où je me suis mise à faire de l'odeme, avec de la constipation et de l'appétit (normal, plus on est constipé, moins les nutriments passent dans l'organisme et plus on mange)

Et puis et puis... il y a eu cette put... de photo... oui la photo témoin que j'avais prise à J+2, je l'ai appercue à l'écran et là (j'étais en sous vetements) !

LE CHOC

se voir mince

Je savais que je suis grosse et obèse morbide, mais je pense qu'on a tous un peu de mal à se voir tel qu'on est vraiement. Et vous vous vous voyez comment devant un miroir ?

Ce fut un choc, un gros choc, ENORME, rien de beau là dedans, mon miroir me trompe, il me photoshope, il y a urgence de maigrir... et j'ai pensé à mon mari, le pauvre, comment peut il vivre avec cette baleine... pas étonnant que je porte du 50-52 du bas, du 46 du  haut, avec des bras taille 48-50, oui oui, la grosse poire c'est moi !

Mais au lieu que celà me booste, c'est le contraire qui est arrivé !


J'ai sentit un stress en moi, des émotions négatives, une perte d'estime de soi, et me revoilà replongée dans les crises de boulimie, d'hyperphagie, j'ai meme regouté au gluten ! J'ai pas pu résister à la tentation, et oui j'ai cuisiné une bonne pizza à mes enfants, je l'ai goutée, je n'en avais jamais d'aussi bonne !
 Le lendemain, je me suis mise à faire une boulilimie de gluten : pizza, madeleines, biscuits, chocolat etc

mon ventre allait exploser

J'en suis devenue malade, au sens propre et figuré, j'ai eu une grosse rhyno, accompagnée de fièvre, et moralement je suis devenue irritable, déprimée, je m'enporte vite, nerveuse, désagréable sans parler des maux d'estomac que j'avais oublié depuis que je m'étais mise au cru, les voilà revenus !

De plus je me couche tard, et j'ai continué à gonfler gonfler gonfler, et à me sentir, lourde lourde et encore de plus en plus lourde

Les crises de boulimie ont duré 10 jours, je ne mangeais certes plus de gluten (j'en ai pris qu'un jour et demi), mais de cracottes au quinoa et riz, biscuits maison au riz, fromage de chèvre à gogo (je pouvais en manger 200 gr d'un coup, et étant sensible au sel...)

Le soleil etait enfin arrivé, et voilà que je ne sais plus comment m'habiller ! j'ai juste envie de me cacher, je crois que je n'y arriverais jamais, je suis condamnée à rester GROSSE.

 

Concernant le crudivorisme frutarien :

Oui c'est tres bien, sauf que, budget alimentaire, j'en ai eu pour 900€ le mois de juin ! tout en ayant l'impression de se restreindre, et puis il y a les enfants, (en maternelle), je ne sais plus quoi leur cuisiner pour eux ! moi qui etais un petit cordon bleu qui aimait faire plein de petits plats à base de viande, céréales, lait et pates... Dur de faire manger que des crudités aux enfants

trop cher

C'était avec un pincement au coeur quand je leur cuisinais des pates au fromage, des lasagnes à la bolognaise et que je leur achetais des gateaux bio à la vanille. En meme temps, je culpabilise de ne pas leur offrir les memes produits sains que nous (si quand meme on privilégie les smoothies le matin, un max de fruits, etc, mais le fait qu'ils continuent à manger du gluten me torture)

En plus nous avons investis dans un extracteur à jus à 530€, c'est pas le moment de faire un retour en arrière !

 

Pour rappel, mon mari mange cru à 70% (repas du midi classique mais sans gluten ni lait)

Et puis, et puis il y 'a quand meme les grands points positifs :

manger cru (fruits legumes et un peu de noix) nous permet de nous sentir en forme, avec un esprit clair, sans déprime, et plus proches de la nature,

on est moins fatigué, on à de l'énergie à revendre, on sent dans notre intérieur, que , c'est ça la vérité.

 

Mais comment combiner régime cru fruitarien bio avec les enfants et le budget ?

(Celà fait un an que nous mangions que Bio, et je n'avais pas sentis un grand changement dans le budget alimentaire, car j'achète le moins possible des produits transformés, et je fais tout moi meme.)

Ah ah ! avec mon mari, nous nous sommes posés et nous avons réfléchit à tous les points pour trouver des solutions.

La suite au prochain post !!

AH oui !!! question poids, j'étais remontée au maximum à 90.2 kg, soit +2 kg par rapport à mon poids mini durant l'expérience, et -4.3 kg par rapport à mon poids de départ il y a 50 jours

Actuellement je stabilise à 89.7, soit

1er mois de cru = -6kg

2ème mois, stabilisation, celà fait 1 mois que je tourne à 89.7 et je dis ben finalement c'est pas trop mal avec tous les fromages mangés, et les crises de boulimie (et oui j'ai mangé plus que ma faim) !